Le fait de connaître personnellement une personne décédée des suites de la COVID-19 contribue à accroître le niveau de crainte que les Francophones d’Amérique du nord ont face à la contagion.

février 4, 2021